Gérer efficacement l’enherbement et ainsi diminuer voire supprimer l’usage d’herbicide en Agriculture de Conservation des Sols. 

Le projet SOLutions ACS vise à concevoir des itinéraires techniques en ACS permettant de gérer efficacement l’enherbement et ainsi diminuer voir supprimer l’usage d’herbicide, et du glyphosate en particulier, en coordonnant des plateformes de démonstration directement chez des agriculteurs en ACS dans différents territoires, avec des protocoles commun.

Contexte

Il s’incère dans le cadre de l’action du plan Ecophyto II, et a été lancé le 01/04/2019 pour une durée de 33 mois.

Ce projet s’inscrit dans le calendrier politique français de sortie du glyphosate qui nécessite de lever les impasses techniques avec des solutions globalement sécurisées pour les agriculteurs.

Il a été conçu avec une vision d’innovation ouverte ascendante, pour permettre aux agriculteurs d’être acteurs des évolutions techniques les concernant.

Les objectifs 

  • Identifier les leviers les plus pertinents et durables (impacts environnementaux/économiques) pour gérer les adventices en ACS.
  • Comprendre pourquoi certaines situations (sol, conditions pédoclimatiques, cultures) sont plus sensibles que d’autres à la pression adventices.
  • Documenter les impacts (environnementaux/économiques) d’une diminution, voire d’une suppression de glyphosate en ACS.
  • Mobiliser les agriculteurs d’un territoire autour des leviers qui marchent déjà/qui sont prometteurs pour gérer l’enherbement,  en créant une dynamique territoriale
  • La plateforme est source – support de communication externe
  • Faire monter en compétence techniques les agriculteurs et techniciens (formation, méthodologie d’expérimentation etc…)

Les étapes

2019

  • Identification des plateformes et agriculteurs partenaires, et à l’élaboration du protocole initial.
  • Mise en place des plateformes, avec le semis des blés, de la féverole ou pois en alternative au colza pour l’année 1 et des couverts précédent le maïs et le soja.
  • Réalisation des premiers prélèvements et notations, constituant le « T0 ».

Les plateformes à protocole identique  

5 plateformes ont été identifiées chez 5 agriculteurs de différentes régions :

  • Marc Lebfevre à Guînes dans le Pas-de-Calais (62),
  • Olivier Boucherit à St Simon de Pelouaille en Charente-Maritime (17),
  • Luc Pouit à Montrésor en Indre-et-Loire (37),
  • Arnaud Breton à Saint Aubin dans le Jura (39),
  • Philippe Durand  à Marolles les St Calais dans la Sarthe (72).

Protocole

Rotation

Le protocole sera mis en place sur la rotation suivante : 

Blé Colza Couvert* Maïs Couvert** Soja
   

* seigle

+ avoine

+ féverole

+ vesce

+ trèfle incarnat

 

**seigle

+ avoine

+ féverole

 


Cette rotation contient 2 cultures d’automne et 2 cultures d’été avec introduction d’une légumineuse. Ces 4 cultures seront implantées la même saison sur une même parcelle avec sol identique.

Le levier couvert semble être le plus pertinent/prometteur en ACS, à conditions de mener les couverts comme une culture à part entière.

Facteurs testés

Les facteurs testés sur ces plateformes à protocole identique sont :

  • Le type de désherbage. Seront testés des outils chimiques (désherbage avec et sans glyphosate), et des outils mécaniques (désherbage avec rouleau, et scalpage).
  • Le type de fertilisation. Une partie des plateformes sera conduite selon une fertilisation classique, tandis que l’autre partie sera conduite selon une fertilisation optimisée. Cette partie fertilisation optimisée se traduira par une fertilisation selon des recommandations d’analyses supplémentaires (analyses spécifiques en oligo-éléments et de matière organiques dans le sol, et en élément minéraux dans la plante), par des apports de compost, et par un semis d’un couvert pluriannuel à base de trèfle blanc. En travaillant sur la fertilité biologique du sol et son équilibre biologique, l’objectif est de comprendre pourquoi la gestion des adventices fonctionne mieux dans certains sols que d’autres

Les indicateurs

Au cours du projet, les tendances les plus prometteuses seront identifiées. L’expérimentation devra se prolonger au-delà de cette période pour aboutir à des résultats plus éprouvés.

Tout au long du projet, différents indicateurs et notations seront relevés :

  • Un suivi de la flore adventives sera réalisé à des stades clé, 3 à 4 fois / an,
  • Des prélèvements de sol et de végétaux, ainsi que des tests bèches seront réalisés pour suivre l’état du sol et sa fertilisation,
  • Le rendement des cultures sera mesuré,
  • Au minimum les IFT et les marges brutes seront calculés.

Le suivi des ces indicateurs se fera avec l’appui des APAD locales et avec le soutien de partenaires publics, académiques et privés.

Les plateformes satellites

En plus de la mise en place de ces plateformes à protocole identiques, des plateformes dites « satellites » sont également mises en place.

Elles ont pour but de tester d’autres leviers en fonction des contextes agro-climatiques / de l’orientation des fermes.

Par exemple sont testés :

  • la rotation et les itinéraires techniques en sols argilo calcaire superficiel,
  • l’utilisation du broyage comme désherbant, les couverts,
  • la production de fourrage dans les fermes d’élevage,
  • l’utilisation de stimulateurs biologiques sur toutes les plantes dont les couverts,
  • etc.

Alicia REGIS - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Thierry GAIN - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.